TLA prend le virage Revit

La migration vers BIM : déjà à 75%

Date: 2 novembre 2015

Auteur(e): Denis G. Tremblay

Catégorie(s):

En novembre 2014, TLA a entrepris le plus grand chantier de son histoire. Un chantier de 16 mois menant son atelier, le coeur de sa production, à sa plus grande transformation fonctionnelle. En effet, TLA doit s’adapter au nouveau marché et surtout suivre la nouvelle tendance en dessin assisté par ordinateur. Pour ce faire, le logiciel AutoCad doit être remplacé par Revit (BIM). AutoCad sera toujours nécessaire pour certaines catégories de projets pour lesquelles Revit serait trop exigeant (par exemple la réfection de toitures ou d’autres petits projets de maintien d’actifs). Pour le reste, nous concevons dorénavant une maquette tridimensionnelle virtuelle de nos bâtiments, qui devient le point d’ancrage de tous les autres professionnels du bâtiment. Cette maquette montée au fur et à mesure à l’écran permet une meilleure compréhension des enjeux par la visualisation 3D de nos décisions. De plus, les ingénieurs y ont accès et nous pouvons réaliser une meilleure coordination de nos systèmes en l’utilisant.

Pour arriver à ses fins, TLA a ajouté à son équipe un architecte coordonnateur spécialiste du logiciel Revit, qui voit à la bonne marche de son implantation au sein de l’équipe et, surtout, à la formation des TLaëns. Par petits groupes de cinq, ces derniers absorbent les bases pour mettre en application leurs nouvelles connaissances dans un proche avenir. C’est une nouvelle façon de faire et les opérateurs y découvrent de grands avantages dans leur compréhension de l’espace. D’ici la fin de 2015, de nouvelles machines plus puissantes remplaceront les ordinateurs ayant livré de bons services.

Il s’agit d’un virage important et essentiel pour TLA, qui reste en avant de la compétition. En ce moment, 76 % de la flotte de TLA a été formée, et l’aboutissement est prévu en avril 2016. La technologie n’aura pas encore eu raison de nous!

Formation Revit en chiffres