Centre aquatique Desjardins

Centre aquatique Desjardins

Localisation: Ste-Hyacinthe

Type: Institutionnel - Récréatif

Date: 2011

Client: Ville de Ste-Hyacinthe

Catégorie(s):

Construction d’un nouveau centre récréoaquatique de 6 335 m², le bâtiment de 2 étages propose une construction à composition unique, novatrice et poétique dont l’expression volumétrique se rapproche des grands éléments naturels. L’insertion urbaine de ce nouvel équipement dans le boisé des Pins affirme la vocation récréative du site. L’édifice abrite un bassin de compétition de catégorie semi olympique possédant plusieurs caractéristiques intéressantes telles que l’aménagement de 8 corridors étalés sur 25 mètres, un système de son sous marin, un système de chronométrage avec plaque tactile ainsi que l’intégration d’une rampe d’accès en pente douce pour une meilleure accessibilité des personnes à mobilité réduite. De plus, le bassin est agrémenté d’un tremplin de1 mètre et surplombé d’une plate forme de saut de 3 mètres. Le tout jumelé avec un secteur gradins pouvant accueillir 450 spectateurs.

Par ailleurs, le complexe comprend également un bassin récréatif comportant notamment une multitude de jeux d’eau. Celui-ci étant aménagé avec une entrée de style plage, il est donc facile d’accéder à l’ensemble du bassin en passant par la barboteuse, les trois corridors de nage de17 m et même jusqu’au bain tourbillon. Le tout, pouvant accueillir jusqu’à 250 personnes. Première au Québec, l’établissement est majoré par l’ajout d’une glissade en fibre de verre d’une hauteur de 6 m et fermée sur 3.05 m. De technologie avancée, celle-ci comporte un système de freinage hydraulique importé de Suisse permettant un arrêt sécuritaire dans moins de 20 cm d’eau. De plus, un système de chronométrage composé de 4 sondes reliées avec une lumière de départ calcule le temps de glisse.

Pour le bien-être des usagers, une zone santé et relaxation fut aménagée a même le complexe. Composée d’un bain tourbillon situé dans le bassin récréatif, de saunas finlandais et hammam, il s’agit du premier équipement de ce type en piscine publique au Québec. Le bâtiment comporte également un service de vestiaire, des bureaux administratifs et deux salles multifonctionnelles. De plus, le projet prévoit l’aménagement du service des loisirs municipaux à l’étage pour ainsi répondre aux besoins grandissants de la ville. Proposant un volume compact et épuré s’inspirant des glaciers, le parti architectural établit un dialogue entre les bassins aquatiques et la sous-face du volume : des vides sur 2 niveaux avec leurs puits de lumière diffusent une douce lumière naturelle.

Ce projet a été réalisé en consortium avec ACDF Architecture inc. La conception architecturale a été réalisé à 25% par TLA de même que les plans et devis à 75%. Les autres aspects du mandat ont été confiés à ACDF Architecture inc.

Vue du bassin semi olympique
Détail architectural du plafond qui est inspiré de la forme des glaciers
Vue du bassin semi olympique
Jeux d'eau pour les enfants
Détail architectural des escaliers
Vue extérieure du Centre aquatique Desjardins

Fonctions multiples

Notre défi : synthétiser toutes ces fonctions dans un même espace. Une attention particulière a été apportée au design de l’aménagement des différentes fonctions du bâtiment en fonction de la piscine existante (Laurier) et selon un rappel des formes simples et épurées des granges et autres bâtiments agricoles de la localité, mais dans un esprit qui exprime la dualité entre l’eau et la terre. À noter que l’ajout d’une abondance de lumière fut planifié dans l’optique d’en faire profiter autant les usagers de la piscine qu’aux espaces communs. De plus, la réalisation du projet fut en mode « fast-track » et les travaux ont dû être réalisés suivant un échéancier anormalement court.