École primaire Mirabel-en-Haut

École primaire Mirabel-en-Haut

Localisation: Mirabel

Type: Institutionnel - Écoles

Date: 2012

Client: CSRDN

Catégorie(s):

Le principe général de conception de construction favorise l’intégration au site en organisant le volume en respect avec l’organisation physique des voies de circulation et l’intégration avec un parc-école. Le concept se développe en 3 secteurs distincts. Les deux premiers secteurs s’intègrent au volume principal qui vient marquer l’intersection des rues de l’Ambre et de l’Esplanade. Le premier secteur orienté parallèlement sur de l’Ambre affiche des fonctions d’enseignement en accueillant au 1er niveau, les classes maternelles, les services de garde ainsi que vingt (20) classes régulières aux étages supérieurs.

Le second secteur se démarque comme étant le pôle d’accueil et public. Accueillant le secteur administratif et l’aire casiers des élèves au 1er niveau, ce secteur est composé également d’un espace enseignant ainsi que de la bibliothèque, tous superposés pour créer un coin entièrement fenestré. Ce secteur est aussi composé de six (6) classes régulières.
Pour ce qui est du troisième secteur, celui-ci est constitué du bloc sportif et des locaux polyvalents permettant d’y regrouper des fonctions de nature plus bruyante et des services pour les dineurs.

Ce projet a été réalisé en consortium avec Jean-Marc Coursol Architecte. La conception et la la surveillance de chantier ont été faits à 80% par TLA. La réalisation des plans et devis a été effectuée à 25% par TLA. Les autres aspects du mandat ont été confiés à Jean-Marc Coursol Architecte.

Vue du mur rideau
Détail architectural de l'escalier
Vue d'une salle de classe
Détail architectural sur le mur extérieur
Vue arrière de l'école

Le bois

Ce projet a requis deux concepts avancés; en effet, le premier concept maximisant l’utilisation du bois tant en structure qu’en architecture a démontré un dépassement budgétaire trop important compte tenu des conditions spéciales, dues au sol, roc et étangs, et aux coûts majeurs pour les installations sanitaires non desservies par la municipalité. Après une réévaluation, les professionnels ont fait preuve d’une créativité exceptionnelle afin d’optimiser l’implantation sur le site (3 niveaux versus 2 pour une construction en bois combustible) tout en proposant une efficacité énergétique remarquable sans aucun combustible fossile. Aussi, nous avons construit selon un faible rapport bâti versus terrain dicté par les superficies disponibles, et les exigences du MDDEP pour des installations sanitaires versus impact environnemental.